In memoriam Pr FERNAND LABRIE (1937-2019)

C’est avec une profonde tristesse que nous apprenons le décès du Dr Fernand Labrie le 17 janvier 2019. Il fut directeur du Laboratoire d’endocrinologie moléculaire, oncologique et génomique humaine et  directeur scientifique du Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université Laval à Québec. Dr Labrie a dirigé le département d'anatomie et de physiologie de la faculté de médecine de l'Université Laval ainsi que le Fonds de Recherche en Santé du Québec.

Ses nombreuses contributions en endocrinologie moléculaire incluent les mécanismes d’action des hormones hypothalamiques et hypophysaires, le développement de la castration médicale avec des agonistes de la GnRH, ainsi que le blocage combiné avec des anti-androgènes dans  le cancer de la prostate,  la conversion des précurseurs stéroïdiens en hormones actives dans les tissus périphériques (intracrinologie), et le développement de nouveaux anti-estrogènes pour  le cancer du sein. Doté d’une énergie remarquable et d’un talent d’entrepreneur, il dirige au moment de sa retraite universitaire la firme Endoceutics qui développe l’utilisation de la prastérone (DHEA) intravaginale dans le traitement des symptômes de ménopause, l’association de prastérone et d’acolbifène pour le traitement des symptômes vasomoteurs et la prévention du cancer du sein et de l’ostéoporose. Fernand Labrie a publié plus de 1340 articles cités plus de 50,000 fois.

En véritable leader, il a joué des rôles importants dans plusieurs organismes scientifiques et reçu les prix les plus prestigieux de nombreuses sociétés scientifiques nationales et internationales. Une de ses plus remarquables contributions aura été de former un grand nombre de chercheurs qui rayonnent à leur tour dans différentes sphères de l’endocrinologie et autres domaines scientifiques. Citons entre autres Marc G. Caron, Jacques Drouin, Paul Jolicoeur,  André de Léan, Paul Kelly, Vincent Giguère, Jacques Simard, et son propre fils Claude. Plusieurs d’entre nous avons eu le plaisir de revoir Fernand en décembre dernier au congrès ICE 2018 à Cape Town; il était toujours aussi enthousiaste à nous présenter ses projets en cours à son kiosque d’Endoceutics. Son décès constitue une lourde perte pour la grande famille de l’endocrinologie.

Sincères condoléances à toute sa famille et amis proches.

André Lacroix, Centre hospitalier de l’Université de Montréal
Chair, International Society of Endocrinology.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Fermer