Diversification de l’offre de spécialités à base de lévothyroxine

 

 


 

 

 

A partir de mi-octobre 2017, les professionnels de santé et les patients disposeront de quatre médicaments :

  • Levothyrox comprimé nouvelle formule (Laboratoire Merck)
  • L-Thyroxin Henning comprimé (Laboratoire Sanofi)
  • L-Thyroxine Serb solution buvable en gouttes (Laboratoire Serb)
  • Euthyrox comprimé (Laboratoire Merck), médicament équivalent à l’ancienne formule de Levothyrox, mis à disposition pour une durée limitée

Dans le cadre de l’élargissement de l’offre thérapeutique, il est recommandé à tous les professionnels de santé de :

  • rappeler à leurs patients que le traitement ne doit, en aucun cas, être arrêté ou modifié sans avis médical ;
  • remettre à leurs patients le document d’information spécifique mis à disposition par l’ANSM ;
  • préciser qu’un numéro vert est mis à disposition des patients : 0.800.97.16.53 (accessible du lundi au vendredi, de 9h à 19h).

Information aux médecins

Patients en renouvellement de traitement

Les patients traités par Levothyrox nouvelle formule sont en grande majorité bien équilibrés. Ils ne présentent pas d’effets indésirables ou présentent des effets indésirables transitoires. Pour ces patients, il n’y a pas lieu de changer de traitement.

Pour les patients prenant actuellement des alternatives au Levothyrox, il est important qu’ils continuent comme précédemment leur traitement. Les patients sous L-Thyroxine Serb, ayant un historique de prescription antérieur au 31 août 2017, doivent également continuer leur traitement.

Pour les patients présentant des effets indésirables persistants avec Levothyrox nouvelle formule, la démarche thérapeutique recommandée est la suivante :

  • Appréciation de l’équilibre hormonal du patient, recherche d’une autre étiologie : anamnèse, signes cliniques +/- investigations biologiques.
  • En cas de déséquilibre hormonal, adaptation posologique du Levothyrox nouvelle formule.
  • En cas d’effets indésirables persistants malgré un équilibre hormonal, envisager un changement de spécialité :
    • prioritairement vers la spécialité L-Thyroxin Henning du laboratoire Sanofi, disponible de manière pérenne à partir de mi-octobre 2017
    • pour les quelques patients en situation d’impasse et qui ne peuvent attendre les alternatives disponibles à partir du 15 octobre 2017 :
      • la solution buvable L-Thyroxine Serb peut être une alternative thérapeutique, dont la prescription doit être priorisée à destination des enfants de moins de 8 ans et des personnes présentant un trouble de la déglutition.
      • la spécialité Euthyrox du laboratoire Merck pourra être prescrite en dernier recours. Néanmoins, cette spécialité étant disponible pour une durée et dans des quantités limitées, sa prescription n’est pas conseillée. Dans le cas d’une prescription d’Euthyrox, celle-ci devra impérativement être postérieure au 14 septembre 2017 et mentionner spécifiquement la spécialité « Euthyrox » pour pouvoir donner lieu à sa dispensation en pharmacie.

Patients en initiation de traitement

Les patients devant débuter un traitement par hormone thyroïdienne peuvent se voir prescrire indifféremment les deux spécialités pérennes sur le marché :

  • Levothyrox nouvelle formule du laboratoire Merck
  • ou L-Thyroxin Henning du laboratoire Sanofi dès sa mise à disposition mi-octobre 2017.

Une initiation de traitement par L-Thyroxine Serb (solution buvable) est à réserver en priorité aux patients âgés de moins de 8 ans ou présentant des troubles de la déglutition.

Aucune initiation de traitement par Euthyrox ne doit être effectuée, au regard du caractère temporaire de la disponibilité de cette spécialité.

Information aux pharmaciens

  • Inviter les patients présentant des effets indésirables traités par Levothyrox nouvelle formule à consulter leur médecin traitant ou leur endocrinologue qui adaptera, si besoin, le traitement.
  • Pour les patients se présentant avec une ordonnance mentionnant une des alternatives au Levothyrox nouvelle formule :
    • Levothyrox nouvelle formule ne devra pas être substitué par Euthyrox ;
    • vérifier dans le Dossier Pharmaceutique du patient (si celui-ci en a un) qu’aucune dispensation parallèle récente à l’une de ces alternatives thérapeutiques prescrites n’a été effectuée ;
    • lui remettre la notice traduite en français correspondante à la spécialité délivrée, qui sera mise à votr disposition par le laboratoire ou le grossiste répartiteur ;
    • pour la facturation, utiliser le code CIP mis à votre disposition ;
    • seules les ordonnances mentionnant spécifiquement la spécialité « Euthyrox » et postérieures au 14 septembre 2017 donneront lieu à la dispensation de cette spécialité.
  • Il est demandé au pharmacien de ne pas sur-stocker l’Euthyrox pour éviter une rupture de stock et permettre ainsi un accès équitable à ce médicament sur l’ensemble du territoire.
  • Les patients sous L-Thyroxine en gouttes doivent pouvoir accéder à leur traitement, sauf pour les prescriptions après le 31 août, qui revêtent un caractère non prioritaire.